Après un nombre incalculable de virages à la descente, de conduites coupées et dérapées, de mètres de dénivelé engrangés à la montée comme à la descente, on peut souffler pfff … nos tests sont terminés ! Comme l’année dernière pour les skis et les chaussures, CTC organise ses propres tests : un véritable travail de spécialiste pour apporter à nos lecteurs des réponses et les aider à choisir leur matos le plus adapté. Pour le cru 2016, déjà présenté à l’ISPO, à Méribel et en vente dès cet automne dans les shops, nous avons sélectionné plus de 30 paires de ski et 6 paires de chaussures freerando. Quelles sont les grandes tendances de l’hiver prochain ?

Tests skis 2016 freerando CTC from Community Touring Club on Vimeo.

-Les skis sont de plus en plus légers et de plus en plus performants en skiabilité. La largeur en patin la plus usité semble s’établir entre 90 et 100 mm. Du coup, la frontière entre ski de freeride et ski de randonnée s’amenuise encore. Skiabilité et légèreté ne sont plus incompatibles ! Un phénomène renforcé par l’excellente tenue de chaussures de freerando, elles aussi légères et performantes. Comme le pointait Enak Gavaggio dans cette interview, on utilisera très bientôt un seul et même équipement pour le freeride et la rando. Voila une bonne idée pour désencombrer le garage ! La grande leçon est que la la légèreté (des skis, des chaussures, des fixations) n’est pas seulement bénéfique à la montée, elle aide tous les types de skieurs à évoluer et leur facilite globalement la vie.

Les profils rockers (en spatule comme en talon) se calment en terme d’amplitude, les rayons de courbes aussi. Un ski de montagne, utilisé parfois en pentes raides, n’a pas besoin de talon relevé ni de taille resserrée.

-L’emploi du carbone qui permet de construire des skis toujours plus légers ne rime plus systématiquement avec confort spartiate et vibrations sur le dur.

-Les fixations à inserts type low tech se généralisent (en témoignent les partenariats entre Dynafit et Scott, Dynastar ou Rossignol) et une multitude de modèles offrent maintenant efficacité, sécurité et légèreté. Les pins ne feront bientôt plus peur au skieur venu de l’alpin !

-Les fabricants proposent des skis de rando plus légers et plus souples avec une déco spécifique pour les femmes. Un concept intéressant, même si une taille courte d’un ski homme peut parfaitement aussi les satisfaire. Nous vous proposerons un test spécifique sur la question : est-ce que le ski femme rando existe vraiment ?

Rendez vous cet automne pour découvrir tous les résultats de nos tests 2016.

Retrouvez nos tests 2015 skis, chaussures et splitboards.

 

Pour le matos 2016, nous avons sélectionné des skis et chaussures chez les marques suivantes : Amplid, Armada, Atomic, Black Crows, Black Diamond, Blizzard, Dynafit, Dynastar, DPS, Elan, Fischer, G3, Hagan, Kastle, K2, Line, Movement, Nordica, Plum, Rossignol, Salomon, Scott, Trab, Völkl, V-Quest, Zag. 

Nous tenons à remercier pour l’organisation de ces tests :  Les Arcs et Le Sanglier qui Fume. Egalement : Pally Hi, Julbo, Salomon Helmet, Monnet, Tingerlaat et Kask.

Texte : Jean Nerva

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *