Juste avant l’ISPO, Salomon et Scott ont dévoilé leurs nouveautés en chaussures de rando… freerando pourrait-on ajouter tellement ces deux modèles poussent encore plus loin l’allègement ET la skiabilité… ratio magique que tout freerandonneur (en chaussures comme en skis) cherche à améliorer. Alors, est-ce que la S/Lab X-Alp et la S1 ont trouvé la bonne formule ?

Une bonne formule, certainement, et chacune à sa façon. Prenons la S/Lab X-Alp. C’est une adaptation de la Procline d’Arc’teryx et dopée pour la descente. Les ingénieurs de Salomon ont cherché à lui donné un surcroît de rigidité et de tenue pour rider… Même si ce n’est pas parfait (lire l’excellent test de notre excellent confrère ski-libre.com), c’est une amélioration par rapport au modèle d’origine, conçu pour l’alpinisme.

Un miracle d’équilibre entre les différentes qualités requises pour une chaussure de ski.

Chaussure de ski de randonnée S/Lab X-Alp Salomon

Comme je l’avais expliqué dans cette prise en main, la Procline, produit conçu pour une niche (les alpinistes pratiquant la rando d’approche et la goulotte), se révélait incroyablement versatile. Je lui prédisais une avenir radieux car, à mon sens, elle préfigurait tout simplement, la chaussure du futur pour le ski (je souligne : ski, et pas seulement ski de rando). Le fait que Salomon s’en empare maintenant, et propose sa version aux capacités de ride améliorées, confirme ce point de vue.

1,15 kg de technologie : tout le détail de son fonctionnement dans la vidéo, entre les mains expertes d’Alexis Guyoton, chef de produit R&D himself.

Chez Scott, on avance dans la même direction mais en prenant le contre-pied (c’est le cas de le dire) : le levier de basculement entre les modes marche et ski est passé de l’arrière (où il se trouve habituellement) à l’avant. Oui, sur le coup de pied, original ! On devine derrière cette petite révolution la patte iconoclaste d’Hervé Maneint, le chef de produit ski qui a pris sous son aile le développement des chaussures depuis le rachat de Garmont par Scott.

Chaussure de ski de randonnée Scott S1Est-ce que cela fonctionne bien ? Les tests terrain le diront, mais le maniement semble aisé et le passage d’un mode à l’autre aussi facile. A noter d’ailleurs que sur tous les autres modèles rando de Scott, le levier arrière a été modifié. C’est désormais une belle pièce en métal, solide et préhensible, qui vous permettra de passer de la marche au ride.

Sur la S1, comme chez Salomon, l’accent est mis sur la performance à la descente, avec un transfert d’énergie travaillé par l’empattement large riveté sur le devant du ski et la présence d’inserts carbone sur les côtés (du vrai carbone, j’ai vérifié, et pas seulement un autocollant posé dessus…).

La S1 concentre, comme la X-Alp, l’esprit freerando.

Entre 1,3 et 1,4 kg, selon le modèle choisi (il y en existe trois), cette chaussure est le nouveau vaisseau-amiral de la gamme. Charlie Mermillod, responsable marketing wintersports, fait le tour de la question.

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *